Lotissement Etxeta

Mise au point faite par Madame la maire d’Arbonne lors du conseil municipal du 15 avril 2021 concernant le lotissement « ETXETA » avant délibération d’engagement de la procédure de déclaration de projet emportant mise en compatibilité du PLU qui a été approuvé à l’unanimité.

La prochaine délibération concerne le lancement d’une procédure de mise en compatibilité du PLU, appliquée à la parcelle AX 151, dont chacun sait qu’elle est le terrain sur lequel s’édifie en ce moment même le lotissement Etxeta.

Pour mémoire, cette décision est rendue nécessaire par l’accumulation de recours et par le dernier jugement du Tribunal administratif rendu le 10 mars dernier, dans lequel la vocation agricole dudit terrain n’est pas reconnue, et cela est très important.

10 familles se trouvent aujourd’hui sous une pression intolérable. Chacun de leur permis de construire a fait l’objet de recours au Tribunal administratif, et pire, deux se sont vues opposer une procédure de référé avec une audience prévue le 28 avril. Leurs projets de vie, bien avancés, et pour lesquels ils ont déjà engagé des crédits sont menacés.

Les requérants sont des riverains qui se prétendent défenseurs de la cause de l’agriculture. Ont-ils été si épris de cette noble cause, quand ils ont eux-mêmes construit leurs maisons dans ce même secteur ? La réponse est dans la question.

Qui attaque leurs projets ?

Cela est d’autant plus choquant que l’un de ces propriétaires, le président d’une des associations requérantes, celle de Domintxenea, M. Guillaume, a tout aussi peu de scrupules à louer ses logements de manière saisonnière. In fine, ce sont des personnes qui bénéficient de l’attractivité de notre territoire qui veulent empêcher ces jeunes familles de s’installer dans leur village.

Pour donner une légitimité à leur démarche, les riverains de Domintxenea ont trouvé le soutien de l’association Lurzaindia, dont l’objectif affiché est de défendre l’agriculture au Pays Basque. Je partage cet objectif, dont ils n’ont pas le monopole : la préservation des terres agricoles, comme des zones naturelles, est bien une impérieuse nécessité au Pays Basque et surtout dans la zone rétro-littorale. C’est bien pour cela que 83,6% du territoire communal est classé en zones agricoles ou naturelles dans notre PLU adopté le 20 juillet 2019 et que nous avons installé deux agriculteurs sur du foncier communal.

Mais pour le coup, nous parlons d’un terrain qui n’a jamais été exploité comme l’a dit, répété et écrit son ancien propriétaire. Nous parlons d’un terrain que les agriculteurs du village n’ont même pas retenu comme ayant un intérêt en la matière. Nous les avions interrogés sur ce point lors d’une réunion en Mairie, le 5 décembre 2017. Idem pour L’État, la CDEPENAF, La chambre d’agriculture. La SAFER, œuvrant pour le développement de l’agriculture, protégeant également l’environnement, les paysages, les ressources naturelles n’a aucunement fait usage de son droit de préemption au moment où la parcelle a été acquise.

Pire, une bonne partie des requérants sont en fait des propriétaires de résidences secondaires dont Vincent Cassel, au travers d’une SCI luxembourgeoise, qui gère sa tranquillité entre 2 tournages. Ces propriétaires refusent aux jeunes arbonars le droit de se loger à l’année dans leur commune. Un combat de résidences secondaires contre des résidences principales, à l’heure où les résidences secondaires s’imposent en sujet numéro un du débat sur le logement lors de l’arrêt, samedi dernier, du plan local de l’habitat par la communauté d’agglomération pays basque.

Alors, Lurzaindia est-elle dans cette affaire en train de défendre l’agriculture en allant plus loin que les agriculteurs du village et que la SAFER ? Je ne peux qu’être déçue de leur implication dans un combat devenu uniquement politique

C’est à ses représentants qu’il incombe de faire leur examen de conscience.

Alors, mes chers collègues, s’il était utile de le rappeler une nouvelle fois, le lotissement Etxeta est un projet d’intérêt général.

Car il est dans l’intérêt d’Arbonne de permettre à dix familles de construire leur projet de vie au sein du quartier Etxeta, avec des enfants qui fréquenteront nos écoles, et renforceront également les effectifs de nos associations.

Car il est dans l’intérêt d’Arbonne de proposer des logements abordables à ces jeunes familles, dans le respect des paysages environnants et de l’architecture qui font notre qualité de vie.

Le lotissement Etxeta est aussi notre réponse à une problématique de plus en plus aigüe d’accès au logement dans le secteur rétro-littoral de la Côte basque et dans notre commune, et donc de maintien de la mixité sociale et générationnelle. Pour information des terrains privés de même superficie sont vendus 2 fois voire 2 fois et demi plus chers.

Enfin, je vous indique à toute fin utile que M. Arla, tête de la liste « Un nouveau souffle pour Arbonne », téléphone directement à certains acquéreurs du lotissement Etxeta afin de les intimider, voire les menacer sous couvert de formules faussement sibyllines.

Des riverains de Domintxenea à M. Arla, en passant par Lurzaindia, l’intoxication va bon train. Mais in fine, qui est le plus en souffrance dans cette affaire ? Qui sont les otages de ces intérêts privés, idéologiques et mêmes politiques ? Ce sont hélas les jeunes foyers qui vivent sous la menace. Cela va trop loin.

Alors, mes chers collègues, je vous invite à voter cette délibération qui vise à reconnaître l’intérêt général lié à notre projet pour sécuriser ces jeunes familles, leur montrer qu’ils ne sont pas seuls et que nous les défendrons malgré la cherté du foncier. Cette problématique de l’habitat concerne tout notre pays basque et a été d’ailleurs récemment dénoncé par des nouveaux collectifs de jeunes qui militent pour un droit à se loger et vivre dignement au Pays basque.

Je vous remercie.