Marie José MIALOCQ investie par le nouveau Conseil Municipal

Ce lundi 25 mai, la séance du Conseil municipal était consacrée à l’installation des 19 conseillers municipaux élus à la suite du scrutin du 15 mars dernier, puis de l’exécutif communal.

L’assemblée a ainsi élu Marie-José MIALOCQ pour un troisième mandat de maire.

Les adjoints élus sont :
Dany EUSTACHE ,
Christiane URKIA MARTIN,
Guillaume FOURQUET,
Benoit COVILLE,
Kathy COELHO,

Les conseillers délégués élus sont :
Patrick ALLEGROTTI,
Jacqueline PEIGNEGUY,
Alain PARIOLEAU,  
Mathieu BRENNEUR
Mathieu BIDEGARAY,

Il est à noter que ce tout premier conseil municipal d’après confinement s’est tenu sans public, dans la salle du Conseil municipal, aménagée de façon à respecter la distanciation physique et les consignes sanitaires. Les Arbonars avaient été invités à suivre la séance en direct sur la page facebook de la commune.

Très émue, madame Marie-José MIALOCQ a pris la parole après son élection et a ainsi fixé le cap de l’action à mener pour les six prochaines années.

« Chers collègues et amis,
Je suis très émue, fière et honorée que vous m’ayez à nouveau pour la troisième fois élue maire d’Arbonne et de recevoir cette écharpe des mains de ma très chère Christiane Urkia-Martin, notre aînée qui s’est acquitté avec brio de sa présidence à l’ouverture de cette réunion.
Je reste donc la  25ème  maire d’Arbonne et toujours la première femme maire de la commune.
 Cette écharpe, je la dois aux Arbonars qui, le 15 mars dernier, nous ont accordé leur confiance, approuvant, par la même occasion, le programme que nous leur avons soumis lors de la campagne électorale.
Compte tenu de la situation sanitaire, ils peuvent suivre cette séance retransmise sur internet.
Cette écharpe je vous la dois aussi, je la dois à votre confiance et je saurai me montrer à la hauteur de la tâche qui nous attend. Nous serons aidés dans cette mission par les 20 employés municipaux sur lesquels nous pouvons compter.
Ce scrutin du 15 mars dernier, souvenez-vous mes chers collègues, a été rendu particulièrement complexe par deux faits.
La première complexité a été le contexte d’épidémie du Covid-19. Nous avons fait le nécessaire en appliquant scrupuleusement les directives des services de l’Etat, et en adaptant donc en urgence les bureaux de vote, dans un contexte éminemment anxiogène pour les électeurs de la commune.
Je me permets à ce stade de mon intervention, une digression pour remercier solennellement et très chaleureusement toutes les personnes volontaires et ô combien solidaires qui se sont spontanément proposées pour être utiles, en aidant directement les personnes les plus vulnérables ou en confectionnant des masques de protection dans cette même salle qui a temporairement été transformée en véritable atelier de couture. Grâce à leurs efforts, nous avons pu distribuer un masque en tissu supplémentaire à chaque foyer de la commune. Bravo et merci à l’ensemble de ces personnes.
Afin de s’associer à tous les remerciements et soutiens aux soignants, ambulanciers, commerçants de première nécessité (Proxy, boulangerie Fauchez), agents communaux (Claire Suso, portage de repas, Bixente et son équipe…) et les enseignants qui se sont trouvés en première ligne.
Les cloches de l’église Saint Laurent ont sonné chaque soir à 20h.  La commune a assuré une continuité du service public avec la mise en place du télétravail, l’école publique est restée ouverte pour les enfants des soignants.
Aujourd’hui, progressivement le déconfinement se met en place avec la réouverture progressive des écoles, de la micro crèche, de la mairie avec l’exigence du respect des règles de distanciation.
Pour en revenir aux élections municipales, le scrutin du 15 mars a donc pu se dérouler dans les meilleures conditions du moment, et 997 Arbonars ont ainsi pu exprimer leur préférence par leurs suffrages. Malheureusement, du fait des craintes suscitées par la pandémie qui se déclarait alors, ils ont été moins nombreux qu’à l’accoutumée, mais demeurent majoritaires avec 58% des inscrits. 
Il est ressorti de ces votes que la liste « Arbonne avec vous » est arrivée en tête des suffrages, avec 530 voix, et a ainsi gagné l’élection.
J’en viens toutefois à la deuxième complexité qui a rendu cette élection si singulière. L’irrégularité commise par les membres de la liste concurrente « Un souffle nouveau pour Arbonne » qui a conduit, le soir du dépouillement, sur décision de la Préfecture, à l’invalidation de tous leurs bulletins de vote.
Comme je m’y étais engagée au soir du 15 mars, si ma liste avait été minoritaire dans les suffrages, j’aurais démissionné avec l’intégralité des membres du conseil municipal nouvellement élus, afin de déclencher de nouvelles élections et respecter ainsi le principe démocratique.
Cela n’a pas été le cas. La liste « Arbonne avec vous » a clairement été majoritaire.
Le code électoral a été appliqué, et, par conséquent, il n’y aura pas de représentants de la liste concurrente. Soit. Pourtant, comme je l’avais déjà dit dans le journal Sud-Ouest du 25 février dernier, j’aurais bien préféré pour de nombreuses raisons qu’une opposition soit représentée. C’est ma conception de la démocratie.
Il reste un recours. Le Tribunal administratif statuera définitivement par son jugement auquel nous nous conformerons quel qu’il soit.
Mais à ce stade, le droit et la démocratie ont parlé.
Notre majorité, décidée par les Arbonars, est maintenant en poste. Malgré une période de latence liée au confinement, nous allons pouvoir maintenant mettre en œuvre l’ensemble des projets et actions que nous nous sommes engagés à réaliser dans notre programme.
Nous voilà donc tournés vers l’avenir, et vers le mandat 2020/2026. C’est une nouvelle période importante qui s’ouvre pour Arbonne. Nous saurons, avec les Arbonars, être à la hauteur des défis qui nous attendent.
Je n’en ferai pas l’énumération, car ils sont nombreux.
Mais je retiens qu’ils seront tous marqués par le sceau de la solidarité, du développement durable et de la ferme volonté de vouloir tout donner aux Arbonars qui nous ont accordé leur confiance.
Nouvelle école communale, prolongement et achèvement des cheminements piétons, restauration des chemins ruraux, préservation de notre cadre de vie et de nos paysages… la liste n’est pas exhaustive mais elle est enthousiasmante et me permet de prendre devant vous cet engagement solennel : Arbonne sera toujours dans 6 ans ce même beau village que nous apprécions tous, mais avec des équipements qui avec l’aide de la communauté d’agglomération Pays Basque, permettront aux futures générations d’Arbonars de mieux vivre et de mieux préparer l’avenir que nous choisirons.
Alors, mes très chers collègues, au travail ! Je vous souhaite à tous un excellent mandat 2020/2026.
Je vous remercie. «