Lutte contre l’influenza aviaire

Confinement des volailles durant la période de vide sanitaire

Le ministère de l’agriculture a instauré, dès janvier 2016, un plan d’éradication de l’influenza aviaire,maladie qui a durement touché la filière palmipèdes gras dans le Sud-Ouest.

Ce plan prévoit, depuis le 18 janvier dernier, un dépeuplement progressif des élevages dans les 18 départements du Sud-Ouest concernés, aboutissant à une absence de tout palmipède (canard et oie) dans les élevages professionnels dès le 18 avril.

A partir de cette date, un « vide sanitaire » de 4 semaines est instauré,
jusqu’au 16 mai, afin de rompre le cycle de diffusion du virus et de pratiquer un nettoyage et une désinfection complets des installations.
Pendant ce vide sanitaire et afin de supprimer le risque de recontamination, la réglementation prévoit également que les volailles des élevages non-commerciaux, les basses-cours, doivent être « confinées ». Ce confinement consiste à maintenir en permanence et durant toute la période les volailles de ces élevages
dans des bâtiments, volières ou enclos fermés et à tenir l’alimentation et l’eau de boisson hors de portée des oiseaux sauvages, essentiellement en les disposant à l’intérieur des bâtiments. Les palmipèdes pouvant héberger le virus sans présenter de signes de maladie, il est fortement préconisé de les enlever des élevages et de les préparer pour la consommation.
Compte tenu des enjeux de ce plan de lutte contre l’influenza aviaire, les pouvoirs publics et la filière palmipèdes gras engagent des moyens très importants dans le dispositif. La mesure de confinement des volailles dans les élevages non commerciaux fait partie intégrante de ce programme d’actions. Il est donc demandé à tous les détenteurs de l’appliquer avec rigueur.

Screen Shot 04-19-16 at 10.29 AM 001