L’Uhabia et les agriculteurs